Index de l'article

 

 

Avoir les aisselles bien au sec:

Transpirer est une fonction physiologique normale qui régule la température corporelle. Mais lorsque ce phénomène s’amplifie, dotant malgré le déodorant d’horribles auréoles la petite robe noire que l’on a enfilée il y a moins d’une heure, on fait quoi ?  Cette transpiration excessive au niveau des aisselles, dite hyperhidrose axillaire, peut être traitée de façon rapide et efficace, instantanément (ou presque). 

 

Injections de toxine botulique : performantes mais temporaires. Ces injections vont « inactiver » les glandes sudoripares en empêchant un neuromédiateur, l’acétylcholine, d’exercer l’action stimulante qu’il produit habituellement sur celles-ci. Après avoir appliqué une crème anesthésiante, le médecin injecte le produit, à l’aide d’une aiguille très fine, à raison de vingt-cinq points par aisselle. En un quart d’heure, la zone est traitée, et sans effet secondaire. Les bénéfices, qui commencent à apparaître au bout de cinq à six jours, durent environ six mois.

Le prix : 8000 MXN.